La news au format pdf Imprimer la news Envoyer à un ami la news

Article du site internet "Lecheval.fr"

Article parus dans le journal : "Le cheval"

Au milieu coule le Vilpion

 

Entre les Legros père et fils et Christophe Choain coule la rivière le Vilpion et une belle amitié, source de la vocation cheval des céréaliers d'Erlon.

 

Le Vilpion, c'est l'affixe de Gérard et Christophe Legros, les céréaliers-éleveurs d'Erlon dans l'Aisne. Ce sont eux les naisseurs de Quito du Vilpion, fils d'Hermine du Château, la belle souche de Jean Grandjean, avec Diamant de Semilly qu'ils viennent de confier à Timothée Anciaume.
A l'origine, Gérard Legros n'était pas spécialement attiré par l'élevage des chevaux. Très ami avec Charles Choain, le père de Christophe, son voisin de Pouilly-sur-Serre, il entendait évidemment beaucoup parler cheval. Petit à petit, l'idée a fait son chemin dans la tête de ce terrien solidement implanté à Erlon. Tant et si bien que pour se préparer une retraite active, Gérard décidera d'acheter une pouliche. C'est naturellement Christophe Choain qui l'initia aux subtilités des origines et à l'art du croisement. D'un voyage en Normandie, en 1996, ils ramenèrent deux pouliches, Iroise de Semilly (Le Tot - St Brendan PS) et Idole de Semilly, une fille de Papillon Rouge, nés chez Jules Mesnildrey. Iroise fit une belle carrière sportive sous la selle d'Alexandra Francart avant d'être exportée en Norvège à 8 ans. Elle n'eut qu'un produit, Maestro du Vilpion (Qualisco III) prometteur mais mort à 5 ans dans une collision avec une voiture. Idole ne resta pas très longtemps à Erlon.
Son dernier propriétaire, Eric Fouquet, l'a vendue en Pologne l'automne dernier, pleine de Popstar Lozonais.
En 1996, l'élevage s'organise. Gérard Legros fait construire 15 boxes, une carrière et consacre 10 ha de terre en pâture autour de la ferme. Sérieux.
L'année suivante Hermine du Château arrive au Vilpion.
Ella a 2 ans et vient de l'élevage de Jean Grandjean. Elle a pour père Bacus de Nouvolieu et pour mère Sophie du Château (Galoubet) fille de la grande Javotte D. Sophie qui, croisée à le Tot de Semilly donnera Itot du Château, un des tout meilleurs mondiaux actuellement. Bonne pioche.
Gérard se passionne pour les origines. Toujours sous la houlette de Christophe Choain, arrivent à Vilpion Gazelle du Prelet (Quidam - Turner PS) et Grenade de Prelet (Bis de la Mare - Starter) issues de l'élevage de Michel Choain.
A la même époque, un marcheur 4 places arrive à Erlon, dix nouveaux boxes sont construits et la carrière double de surface. Trois hectares de pâtures complètent l'espace dédié aux chevaux.
En 2002, Christophe Legros, totalement touché par le virus, prend la gestion de l'élevage et organise de manière rationelle la valorisation des poulains. Une autre pouliche de la souche du Prelet est achetée en 2005. Quelle Dame de Carles (Quidam et Tornade du Prelet x Uriel).
Elle a rejoint aujourd'hui le pool des trois poulinières-souches dont les meilleures filles sont saillies à 3 ans.
Chaque année naissent 6 à 7poulains dont s'occupent les élèves du lycée agricole de Rethel et de la Maison Familiale de Beauregard sous la direction de Florence Ferrais, une cavalière belge.
Franck Vancrayelynghe, cavalier, installé à Corbie dans la Somme, s'occupe du travail des jeunes chevaux depuis les débuts. C'est un fidèle de l'élevage du Vilpion qui sort Rinaldo et Tornado en cycle classique 4 et 6 ans.

Quito, Sire de l'élevage

Débuté par Franck Vancrayelynghe qui le classe Elite à 4 ans, Excellent à 5 ans, finaliste à 6 ans avec 12 parcours sans-faute sur 16, Quito a été confié cette année à Timothée Anciaume. Première sortie à Auvers début mars. « L'étalon a du sang et de la force, dit Timothée, il a besoin de se prendre en charge mais le potentiel est là ».
Prélevée au Haras des M, la semence est commercialisée cette année par Christophe Legros qui offrira les conditions particulières aux juments à points. La semence est disponible dans le réseau transporté partout en France dans les conditions habituelles de transport.
Cinq poulains de Quito sont nés. Il transmet du chic, un bon dos sur un cabre avec de bons aplombs. Il est la fierté, côté mâle, de l'élevage. Côté femelle, Utopie (la bien réelle) du Vilpion, fille d'Hermine avec Diamant de Semilly, fait partie du top 50 des meilleures poulinières françaises classées par leur BSO. Le sien est de + 24 avec un CD de 0,41, seule U de ce palmarès.
Deux sérieux espoirs sont confiés à Cédric Angot : Retina (Contendro-Hermine) et Kannelle (Kannan - Grenade de Prelet).
Parmi les naissances attendues cette année : Quite Easy, For Pleasure, Diarado,Quito du Vilpion, Baloubet du Rouet, Indoctro.
Tout est organisé à Erlon pour que les poulains soient socialisés, manipulés le plus naturellement possible. Pas d'animaux sur l'oeil ici. Le manège (Cordonnier) de 42 x 25 qui vient d'être construit facilite grandement le travail. Il est accolé à 24 nouveaux boxes et à une carrière de 40 x 80 avec un parc d'obstacles flambant neuf.
Pas de doute, tout est fait ici pour le sport et pour accueillir d'autres chevaux en pension et pension-débourrage-travail.
En peu de temps, le Vilpion a pris rang parmi les meilleurs élevages de l'AECCP chère à Bernard Lesage. Les trois jeunes enfants de Christophe, touchés eux aussi par le virus, sont bien décidés à poursuivre l'oeuvre.

Etienne Robert



Source : http://www.lecheval.fr/actu-nationale/elevage/12098-au-milieu-coule-le-vilpion.html

Article mis en ligne le 17/05/2011.



Restez informés

Pour suivre l'actualité de notre site en continu, abonnez vous à notre flux rss ou choisissez l'une de nos catégories d'actualités.